Agezweho Amakuru Ubuzima

CDE Rwanda lance un projet de promotion des entreprises formelles auprès des femmes et des filles
CDE Rwanda lance un projet de promotion des entreprises formelles auprès des femmes et des filles
 

Le Centre pour le Développement et les Entreprises (CDE-Rwanda) a lancé un nouveau projet intitulé «Briser les barrières entre les femmes et les filles» qui vise à éliminer les obstacles qui empêchent les femmes faisant du commerce informel de créer des entreprises formelles.


 
L’enquête menée par cette organisation avant le lancement du projet a révélé que parmi les gens qui pratiquent  le commerce informel, il y a des femmes et des filles, y compris des vendeurs de rue.


 
Il a également souligné que la plupart des femmes et des filles qui pratiquent le commerce informel sont analphabètes et ont des obstacles à utiliser la langue anglaise qui est utilisée pour enregistrer les entreprises au Rwanda Development Board (RDB). Le manque de technologie et de compétences  à l’Internet a également été mentionné comme un problème grave.


 
Le commerce de rue informel est pratiqué dans la plupart des pays africains, mais reste un défi pour le développement des pays car ces commerçants ne paient pas d’impôts.


 
S’adressant à la presse lors du lancement de projet, Réné Goscinny Bigirimana, Directeur Exécutif et fondateur de CDE-Rwanda, a déclaré qu’ils utilisaient des idées commerciales et amenaient des experts pour former des femmes et des filles à la création d’entreprises formelles.


 
«Dans notre enquête, nous avons d’abord observé que le gouvernement perd des impôts alors que les entreprises du commerce informel continuent d’augmenter; les opérateurs économiques du secteur informel ne paient pas d’impôts. Nous voulons briser tous les obstacles auxquels ils sont confrontés et les préparer à créer des entreprises formelles après leur avoir fourni des connaissances et des compétences en entrepreneuriat. Il a dit.


 
Bigirimana a ajouté qu’ils s’adresseraient aux institutions gouvernementales concernées et demanderaient un soutien pour poursuivre le plaidoyer sur cette question.


 
«Les femmes et les filles sont les plus souvent confrontées à des obstacles dans le secteur informel. Nous devons les aider à adopter des entreprises formelles grâce à ce projet. » Il ajouta.


 
Créée en 2017 à l’Université du Rwanda, College des Sciences et  Technologie en tant que club d’entreprenariat d’étudiants pour les encourager à épargner et à réfléchir aux types d’entreprises qu’ils peuvent faire après l’école, l’organisation CDE-Rwanda compte plus de 300 membres.

Ecrit par :Donatien BIRORI

Related posts

YABUJIJWE KUJYA MU BIRORI BY’ IFATWA RY’IMPAMYABUMENYI YA KAMINUZA Y’UMUKOBWA WE

Alpha Niyibigira

HUYE : IKORANABUHANGA MU BUVUZI RIFASHA ABARWAYI GUKIRA BYIHUSE

admin

URUVUNGANZOKA RW’ABANTU MURI NYABUGOGO BAGIYE MU MINSI MIKURU.

Alpha Niyibigira

Leave a Comment